• sam. Fév 24th, 2024

Coup d’État au Gabon : le président déchu Ali Bongo est libre de ses mouvements

Sep 6, 2023

Les militaires au pouvoir ont annoncé le mercredi 6 septembre 2023, que le président déchu du Gabon pouvait se rendre à l’étranger « compte tenu de son état de santé ».

 « Compte tenu de son état de santé, l’ancien président de la République Ali Bongo Ondimba est libre de ses mouvements. Il peut, s’il le souhaite, se rendre à l’étranger afin d’y effectuer ses contrôles médicaux », a annoncé, dans une allocution à la télévision d’État, le colonel Ulrich Manfoumbi à travers un communiqué « signé » par le général Brice Oligui Nguema.  Renversé par un coup d’État militaire le 30 août dernier et placé en résidence surveillée depuis, le président déchu du Gabon, Ali Bongo Odimba, avait été affaibli par un grave AVC en 2018. Le pouvoir militaire actuel accuse notamment l’entourage familial de Bongo, dont son épouse et l’un de ses fils, tous deux en détention, ainsi que des membres de son cabinet d’avoir profité de cet accident vasculaire cérébral pour détourner « massivement des deniers publics » et dirigé le pays « de manière irresponsable et imprévisible » en manipulant, notamment en « falsifiant » la signature d’Ali Bongo. Âgé de 64 ans, il était au pouvoir depuis 14 ans.

Perez Epée