• sam. Fév 24th, 2024

Paris /Village CAN Akwaba : la Chancellerie ivoirienne accueille la première journée ‘’CAN Pitch’’

Jan 25, 2024

Le samedi 20 janvier 2024, le village CAN Akwaba installé au sein de la chancellerie ivoirienne à Paris a connu une ambiance studieuse à l’occasion de la première journée ‘’CAN Pitch’’. Conférences et entrepreneurs étaient à l’honneur.

Il n’y a pas que le foot pendant la CAN : de jeunes entrepreneurs exposent leurs savoir-faire et leurs projets

Dans la première partie de la matinée, une 1ere conférence à réuni des chevronnés du seceur de l’entrepreunariat .  Jean-Hugues N’doli et Bruno Lalande sont respectivement analyste financier et vice-président Europe Middle East et Africa au sein de la holding Sport Business. Ils  ont exposé sur le thème : « L’économie du sport, un levier de développement ». Les deux personnalités du monde des affaires du sport ont expliqué comment le sport en Afrique offrait de nombreuses possibilités. Notamment celles relatives à la créations de richesses directes ou indirectes. Ce, à travers les infrastructures sportives et les activités voisines qui tournent autour des compétions de sport.

A leur suite,  la ‘’CAN Pitch’’ a offert à quatre entrepreneurs africains l’occasion de partager leurs expériences. Ils ont présenté leurs savoir-faire avec leurs compatriotes vivant en France et exposer devant un jury d’experts en divers disciplines. Les jeunes entrepreneurs ont décrit leurs entreprises et projets. Nara Koné avec  ‘’RHtitude’’, un cabinet de conseil RH spécialisé dans l’accompagnement des étudiants étrangers et leurs orientations professionnelles.

Taoficatou Nemirovski et Boniface Ncho ont présenté ‘’O’Marigot’’ qui est une plateforme digitale numérique permettant à tous de créer, contrôler et gérer une exploitation piscicole. Quant à Alicia Payé, elle a présenté son projet d’insertion du café dans le processus de création de lunette avec son entreprise ‘’ElyaEyewear’’. ‘’DeliceDelice’’, solution de menus digitaux et de paiement par QR code pour les restaurants, hôtels et bars en Côte d’Ivoire via Momo, Wave et carte bancaire a été présenté par l’un des initiateurs Richnel Agazounon.

Le Consul Gbégbé Lanta a présenté le nouveau visage du consulat général de Côte d’Ivoire à Paris

Notons que la série de conférences avait déjà débuté le dimanche 21 janvier 2024, avec celle dédiée à la diaspora ivoirienne. Le Consul Gbégbé Lanta a présenté le nouveau visage du consulat général de Côte d’Ivoire à Paris avec ses réformes et le changement d’adresse. Il a ainsi pu donner des détails et des conseils pratiques sur les démarches consulaires et qu’ambitionne le Consulat Général dans la simplification des procédures administratives.

Dans son exposé, M. Gbégbé Lanta a d’emblée souligné que toutes les démarches consulaires se font préalablement en ligne.  » Il faut désormais obligatoirement prendre un rendez-vous sur le site internet www.rdv-consulat.ci . Sutout avant de se rendre dans les locaux du CGCI au 19 rue de la Pépinière dans le huitième arrondissement parisien. Notamment pour l’établissement de visa, de l’état civil, des passeports et la carte consulaire », a souligné le consul ivoirien.

Pour le N°2 de l’administration ivoirienne à Paris, ces nouvelles dispositions sont techniques et procédurales. Elles  visent à freiner, selon lui, l’utilisation de documents frauduleux. Notammen à l’occasion de démarches consulaires, aux fins d’obtenir des actes civils ivoiriens authentiques. Pour Gbégbé Lanta, le consulat général de Côte d’Ivoire a hérité de 10 ans de retard. Notamment sur la délivrance des cartes consulaires et acte de naissance.

Il a également  salué, en présence de ses compatriotes l’abnégation de SEM Issiaka Konaté. Notamment pour avoir  recruté une dizaine de jeunes. Lesquels jeunes ont épuré le stock de plus de 4000 actes non traités. « Le consulat général de Côte d’Ivoire à Paris s’engage à transmettre tous les actes consulaires qui ont été rattrapés. Ce par la poste et  par la volonté du consul général Issiaka Konaté.», a rassuré M. Gbégbé Lanta.

Deux écrans géants  sont mis à disposition des Ivoiriens et de la communauté africaine. Ils  ont permis de suivre les matchs de la CAN de l’hospitalité. Ce, juste apres un  cocktail aux saveurs et goûts de Côte d’Ivoire.