• mer. Mai 22nd, 2024

6e édition d’Abidjan Innova : « L’innovation doit être valorisée » : Souleymane Diarrassouba

Mar 30, 2024

Le ministre du Commerce et de l’industrie, Souleymane Diarrassouba, a déclaré le Jeudi 28 mars 2024, que l’innovation doit être valorisée. Il a fait cette déclaration lors de la 6e édition du Salon international des inventions dénommées  Abidjan Innova. Un évènement qui s’est déroulé au palais de la Culture de Treichville en présence de nombreuses personnalités.

« Dans notre environnement, beaucoup d’idées nouvelles naissent, mais  beaucoup meurent discrètement. Ce, sans avoir connu le moindre succès commercial et cela est regrettable. Pour qu’une invention conduise à l’innovation, il faut qu’elle soit valorisée. »,a indiqué Souleymane Diarrassouba. Selon lui, le rôle de l’innovation est prépondérant dans la compétitivité de l’entreprise et dans le développement d’un pays. Pour lui, Abidjan Innova est une plateforme de partage qui est en cohérence avec l’engagement du gouvernement ivoirien. Celui de faire de la propriété intellectuelle, un élément clé de l’accélération de l’industrialisation. Notamment  en vue de la transformation structurelle de l’économie du pays.  « Le gouvernement s’est investi à créer les conditions favorables à l’émergence d’un écosystème de l’émergence à travers une série d’actions. Notamment, la subvention aux activités relatives à la fédération des inventeurs ivoiriens. Il y a également la mise en place d’un incubateur de l’innovation à l’entrepreneuriat, l’adoption de la loi relative à l’enseignement supérieur, etc. », a cité le ministre du Commerce et de l’industrie.

Pour le président de l’Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines (ASCAD), et président d’honneur du Salon, il faut une perspective de durabilité. Notamment,  grâce à la mise en place d’une  politique de l’utilisation optimale des ressources naturelles. Surtout en travaillant pour une population dans l’inclusion sociale et économique. la souveraineté alimentaire, les défis d’employabilité, etc, ont, entre autres constitué,  les axes  qu’il a présentés  en termes de feuille de route.

« Que l’invention se fasse dans le respect des titres et des intégrités pour contribuer au développement économique et social de la Côte d’Ivoire. », a préconisé Oumar Doh, secrétaire général de la haute autorité pour la bonne gouvernance(HABG). Il représentait  Zoro Bi Epiphane, président de la  HABG,  par ailleurs parrain de la cérémonie.

Placé sous le haut patronage du Premier ministre Beugré Mambé, l’édition 2024 d’Abidjan Inova a eu pour thème : « L’invention des mines d’or à exploiter ». A travers 3 images dont la combinaison : « Création-valorisation et industrialisation », le président d’Abidjan Innova, Pierre Djibril Coulibaly, a posé la problématique relative audit thème. « La création aboutit à l’obtention d’un brevet d’invention. Celle-ci ne peut profiter à la société que si elle est suivie de la valorisation. Une phase qui permet de sortir des produits innovants  à travers la bonne représentation  selon le concept de l’inventeur. Ce processus mène à la grande production et conduit à l’industrialisation. », a expliqué Pierre Djibril Coulibaly. Il a révélé que Abidjan Innova est le rendez- vous de tous les acteurs de la créativité. Notamment ceux du secteur innovation-invention, les structures étatiques et privées,  etc.

Perez Épée