• sam. Fév 24th, 2024

Amélioration de la coopération Culturelle avec les Etats africains :les ministres de la Culture et chefs de délégations prennent des résolutions au Maroc

Juin 1, 2023

À l’issue d’une réunion de haut niveau qui s’est tenue le lundi 22 mai 2023 à Rabat au Maroc, les ministres de la Culture et chefs de délégation des États africains ont, lors d’une déclaration commune lue, pris des résolutions en vue du renforcement de la coopération culturelle entre les États africains. 

Selon un communiqué, ces membres de gouvernements africains ont exprimé leur soutien au renforcement et à l’amélioration de la coopération culturelle bilatérale et multilatérale entre les États africains pour atteindre les objectifs du développement durable. Ils ont témoigné l’importance d’investir dans la richesse, la diversité des capacités culturelles, civilisationnelles et patrimoniales.

« Ces investissements se font à travers des programmes pionniers et innovants visant la protection et la valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel, le développement du tourisme culturel, la lutte contre le trafic illicite des biens culturels, le développement des industries culturelles et créatives, l’ échange d’expertises et d’expériences dans les domaines culturels, artistiques et patrimoniaux, la création d’opportunités pour les jeunes permettant le développement de leurs compétences créatives et artistiques », mentionne le document. A en croire la note, les ministres et chefs de délégations se sont, dans cette déclaration, engagés à lutter contre le trafic illicite des biens et des œuvres d’art africains ainsi qu’à la promotion de la restitution desdits biens. Ils se sont  également employés à renforcer le rôle de la jeunesse africaine et celle de la diaspora africaine. Notamment dans la préservation du patrimoine culturel africain, le rapprochement, la coexistence entre les populations, les cultures du monde, ainsi que la contribution de la jeunesse et de la diaspora africaines au développement durable.

Les ministres de la Culture et chefs de délégations ont également exprimé leur volonté d’échanger l’expertise dans le domaine de la préservation du patrimoine, la protection des droits de propriété intellectuelle à l’endroit des États Africains, et la préservation du patrimoine culturel. 
Réaffirmant l’importance de préserver le patrimoine culturel immatériel de l’ensemble des États africains, ils ont exprimé leur soutien à la création de l’Observatoire africain du patrimoine culturel immatériel au Maroc ainsi que la nécessité d’institutionnaliser les rencontres des ministres des États africains. Ils ont appelé à l’intensification de l’opérationnalisation de la diplomatie culturelle. Notamment celle au service des enjeux de l’intégration continentale dans divers domaines. En vue d’assurer la prospérité des citoyens dans un continent unifié jouissant d’un contexte de paix, de stabilité et de développement a été proposée la mise en place d’une Charte africaine des industries culturelles.

Perez Epée