• lun. Avr 15th, 2024

Conférence mondiale sur l’éducation : Bakayoko-Ly Ramata en tête de la délégation ivoirienne

Fév 22, 2024

La Conférence mondiale de l’Unesco sur l’éducation culturelle et artistique a pris fin. Elle s’est déroulée du 13 au 15 février 2024,  à Abu Dhabi, aux Émirats Arabes Unis. L’ambassadeur Bakayoko-Ly Ramata a conduit la délégation ivoirienne ayant pris part à ladite rencontre. Représentant la ministre ivoirienne de la Culture et de la Francophonie, Mme Françoise Remarck. Elle a souligné l’importance de l’éducation culturelle et artistique.  Levier, selon elle de  la transformation sociale et de la construction d’une société plus juste et inclusive. Bakayoko-Ly Ramata a partagé l’expérience ivoirienne.

Elle a particulièrement insisté sur la nécessité de développer des collaborations entre institutions éducatives et organisations culturelles. Ce, a-t-elle souligné, en vue d’une meilleure intégration de la culture et des arts dans les programmes scolaires. Aussi, d’une mise à disposition des ressources pédagogiques des sites culturels.

Bakayoko-Ly Ramata a aussi rappelé la pertinence d’une approche multi-acteurs dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle. Notamment à l’effet de développer les structures de formation de même que les infrastructures éducatives et culturelles. À l’issue de cette Conférence, il a été adopté, à l’unanimité, un Cadre mondial pour l’éducation culturelle et artistique qui accorde une place importante à la culture et à l’art dans les politiques et stratégies éducatives. Ce nouveau cadre insiste également sur la valorisation du patrimoine et des cultures locales ainsi que sur la nécessité d’un apprentissage culturel et artistique tout au long de la vie.

L’objectif de ladite conférence est de renforcer une coalition mondiale en faveur de l’éducation artistique et culturelle. Il s’est agit également d’élaborer des politiques, des idées et des pratiques visant à doter les élèves, étudiants, acteurs du monde de la culture, de connaissances dans leurs domaines d’action.

Le ministère de la Culture et de la Francophonie, le ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation ainsi que  la Délégation permanente auprès de l’Unesco ont représenté la délégation ivoirienne.

Perez Epée