• sam. Fév 24th, 2024

Côte d’Ivoire/ 20 journalistes de Bouaké sensibilisés à travers une formation sur la communication inclusive des personnes handicapées

Mai 24, 2023

 20 journalistes des organes de presse écrite et de l’audiovisuel ont été sensibilisés, dans les locaux d’un complexe hôtelier du quartier Air France de Bouaké, les vendredi 19 et samedi 20 mai 2023. Notamment sur la communication inclusive ainsi que la participation à la vie politique et à la vie publique des personnes handicapées. A l’initiative de la Confédération des Organisations des Personnes Handicapées de Côte d’Ivoire (COPHCI) et son partenaire financier Christian Blind Mission (CBM), les hommes de médias ont durant 2 jours de formations été investis d’une mission visant à accroître la promotion des droits des personnes handicapées. L’objectif étant de permettre une meilleure représentativité des personnes ayant une déficience dans la gestion du processus électoral à venir, comme l’a fait savoir à l’ouverture de l’atelier, le chef de projet Alfred Kouassi Kouadio.

« Nous avons constaté que les personnes handicapées n’arrivent pas à participer aux élections comme les autres. Cela est dû généralement aux barrières physiques très souvent observées au niveau des bureaux de vote. Ce projet qui existe propose que l’on puisse améliorer la loi électorale afin de pouvoir prendre en compte la possibilité de permettre aux personnes handicapées de voter de façon autonome, en gardant librement le secret de leur vote’’, a-t-il proposé.

Pour Alfred Kouassi Kouadio, les journalistes ayant une part de responsabilité très importante dans un plaidoyer auprès de l’État de Côte d’Ivoire, l’étape de Bouaké était nécessaire après celle d’Abidjan en vue de faires des journalistes de cette grande ville, des alliés dans notre processus de plaidoyer en vue d’aboutir à une meilleure représentativité des personnes handicapées dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire. « Comment les aurons-nous comme alliés si nous ne leur partageons pas ces besoins, ne leur faisons pas connaître les lois qui protègent les personnes handicapées, encadrent la question électorale, ou ne revenons pas vers eux ? », s’est interrogé le chef de projet.

Les notions relatives au handicap, l’inclusion, l’égalité, la non-discrimination, l’accessibilité telles que stipulées dans les articles 21, 29 de la CDPH ratifiée par la Côte d’Ivoire en 2014, ont été évoquées tout au long de cette formation par les formateurs: Coulibaly Abdouramane et Diabaté Adama sous l’égide du chef de projet. Un moment qualifié d’opportunité à en croire des participants qui y ont trouvé des offres pour la solidité des écrits. Aussi bien en faveur de la promotion des droits des personnes handicapées que dans les plaidoiries, en vue de la prise en compte de toutes les notions relatives au handicap lors des processus électoraux à venir en Côte d’Ivoire.

Perez Epée