• sam. Fév 24th, 2024

Paris/Village CAN Akwaba : le froid glacial n’a pas tiédi la ferveur des Ivoiriens

Jan 25, 2024

Le froid glacial environnant, encore moins le faux pas des Eléphants de Côte d’Ivoire,  n’a pas tiédi la ferveur des Ivoiriens de Paris. Surtout ceux, nombreux, qui ont fait le déplacement vers les locaux de la représentation diplomatique de Côte d’Ivoire en France. Ce, en vue  d’assister à la rencontre  de leur sélection nationale contre celle du Nigéria le jeudi 18 janvier 2024. Ces Ivoiriens et  africains de la diaspora, ont donné à la chancellerie ivoirienne les couleurs et chaleurs tropicales. Malgré notamment l’épisode neigeux que connait la capitale française. Féru de football et patriote viscéral, Séri Toali Yves, ‘’villageois’’ du jour nous a livré ses impressions d’après match.

«Pour le match qui vient de s’achever, il y’a beaucoup à dire.  Des choses sont à refaire. Mais je reste convaincu que la coupe de la CAN de chez nous restera chez nous.» a-t-il  fait savoir. Selon lui, le village Akwaba de l’ambassade de Côte d’Ivoire en France a su faire honneur à la notion de terre d’hospitalité chère aux Ivoiriens. « Il faut vraiment avec insistance souligner la qualité de l’accueil. Aussi, celui du service de sécurité à l’entrée de l’ambassade. Polis et courtois, des hôtesses d’accueil, à traverzs  leur savoirs-faire, sourires et diligences, savaient conduire les invités sur les différents endroits où se tiennent les animations.», a précisé Séri Toali Yves. Selon lui, par  le professionnalisme, le personnel des services de l’ambassade qui n’ont point rechigné à la tâche pour rendre la soirée festive. « J’ai particulièrement apprécié le service de restauration. Il offre au public, de la ‘’street food’’ à l’ivoirienne. La gastronomie de chez nous.», a-t-il apprecié. 

Ouvert le dimanche 14 janvier 2024 par  SEM l’ambassadeur Maurice Kouakou Bandama, le village CAN Akwaba offre relativement à la CAN, des matchs diffusés en direct. Il y’a également des échanges thématiques, des expositions, de la promotion touristique, des panels. Aussi, des opportunités d’investissement en Côte d’Ivoire et des rencontres économiques et commerciales.

JP Oro

Correspondant à Paris