• mer. Mai 22nd, 2024

Littérature / Dédicace de « Les droits fondamentaux à la croisée des chemins : Esquisse d’une étude critique entre théorie et effectivité » : l’ouvrage qui pose le problème des droits Fondamentaux

Nov 19, 2023

Préfacé par le professeur Dosso Karim, l’ouvrage ‘’Les droits fondamentaux à la croisée des chemins: Esquisse d’une étude critique entre théorie et éffectivité ’’ pose le problème de l’effectivité des droits fondamentaux. Paru aux éditions L’Harmattan, il a été présenté lors d’une cérémonie de dédicace organisée le samedi 18 novembre 2023 à Cocody.

« Ici je fais une esquisse d’étude critique sur la difficile conformité entre le cadre théorique et l’effectivité des droits  fondamentaux », a fait savoir Kouakou Konan Marcellin, auteur du livre ‘’Les droits fondamentaux à la croisée des chemins:Esquisse d’une étude critique entre théorie et éffectivité’’. A travers son œuvre, il se demande si les droits de l’homme ont tenu leurs promesses.  « En vertu de ces droits, chaque Homme arrive-t-il à vivre sa pleine humanité, à en jouir de façon égale à, ceux de tous les autres citoyens du monde ? Il n’y a pas de certitude en la matière, puisqu’il semble établi que la conciliation de leur théorisation et leur effectivité est difficile, selon l’espace géographique, la culture et l’idéologie dominante », a fait observer Kouakou Marcelin. Une observation qui, selon des observateurs a, au cours de la cérémonie de présentation dudit livre, épousé le regard des intervenants, lors d’un panel organisé sous le thème : « Cadre théorique et mise en pratique des droits humains en Afrique contemporaine : quel regard ? ». Pour le président d’honneur du Mouvement ivoirien des droits de l’homme(Midh), par ailleurs secrétaire général de la Fédération ivoirienne des droits de l’homme(Fidh), maître Traoré Drissa, l’Afrique est une Afrique des paradoxes. Selon lui, l’on y observe la précipitation à prendre des engagements lorsqu’il s’agit des ratifications par exemple, la difficulté de les respecter et surtout la facilité à les violer. « L’autel de la réconciliation est un slogan que les hommes politiques africains inventent pour cacher la violation des droits de l’homme, favorisant l’impunité. Qui sont les auteurs des 3 mille morts, tout comme ceux des victimes des autres crises qu’a connues la Côte d’Ivoire ? ». S’est interrogé Yéo Pagafro Patrick, secrétaire général adjoint de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme(Lidho). « Votre livre est écrit sous le prisme de l’éveil des consciences et les éditions L’Harmattan vous accompagneront dans le réseau des immortels.  Vous voudriez bien accepter de participer à nos activités littéraires prévues du 15 au 17 mars 2024 à Paris, en marge de la 3e édition du Salon du livre africain », a invité, Etien Amon, directeur général des éditions Harmattan-Côte d’Ivoire. C’était en présence du vice-président de l’Association des écrivains de Côte d’Ivoire chargé de la promotion, Kahou Touré.  Directeur général des établissements Henri Poincaré de Bouaké, Kouakou Marcellin est entre autres, titulaire d’un doctorat en droit public de l’Université Alassane Ouattara, consultant formateur, coach scolaire, conférencier. Il est auteur de deux autres livres dont celui portant sur le développement personnel intitulé ‘’Des méthodes pour optimiser vos chances de succès’’. Dr Kouakou Marcellin a par ailleurs annoncé la sortie prochaine de nouvelles œuvres littéraires.

Perez Épée